Le mois :

Éternelle Makossa

today2 mai 2020

Background

Alors que Papa Manu s’apprêtait à fouler début avril notre scène foyalaise et que les amis de Mouv’ jouissaient déjà à l’annonce du mois du parrain, la bête immonde lui prenait son dernier souffle dans un hôpital de Melun.
Manu Dibango était pourtant sûrement entré dans la cour des immortels de la musique contemporaine, et ce au terme d’une immense carrière de plus de 60 ans !

Le saxophoniste camerounais avait scellé plusieurs poutres de la grande maison de la world music, et inspiré de très grands. Il avait parcouru la planète investissant les salles les plus prestigieuses (Olympia, Appollo Theater, Madison Square Garden, Yankee Stadium…) avant d’être nommé en 2004 artiste de l’UNESCO pour la paix. Ainsi Jay Z, Les Fugees, Rihanna ou autres Booba ont samplé le Makossa de l’oncle Manu.

Même l’immense Michael (Jackson bien sûr !), aidé de son mentor Quincy, s’y est mis sur un fameux « Wanna be startin’ something » avec un mémorable sample du Ma-ma-se Ma-ma-ko-sa (ce qui lui vaudra par ailleurs de rétribuer le saxophoniste par la suite au terme d’un arrangement amiable).

Manu Dibango, d’une grande humilité, était par contre très grand en musique…et ne manquait jamais de souffle.

Written by: mouvadmin

Rate it

Article précédent

Music & Lifestyle

Mama à l’Ouest

Un peu plus de 10 ans après le lancement de leur premier hôtel Rue de Bagnolet, l’équipe de choc menée par le groupe Trigano, flanqué de Philippe Stark et du « philosophe urbaniste » Cyril Aouizerate (propriétaire des tous nouveaux MOB Hôtels), remet ça pas loin du parc des expos de la Porte de Versailles. Mama Shelter se pose donc une seconde fois à Paris, fort de son succès à Toulouse, Marseille, […]

today5 avril 2020


0%