Tupac Amaru Shakur, fils réel de figures historiques des Black Panthers, est au rap ce que les Rolling sont au rock ou que James Brown est à la soul.
Ayant exploré toutes les facettes du genre dans une transversalité east/west, le pilier de Digital Underground marque la scène hip hop dès ses premières sorties solo en 1989. Grand poète, hardcore dans son flow, le gangster mélancolique fait très tôt parler de lui hors des maisons de disques, incarnant un temps la rivalité entre le rap historique de l’Est américain et le gangsta rap naissant dans les faubourgs de Los Angeles.

Repéré par le non moins bad boy Marion « Suge » Knight, il sort de Rickers Island fin 1994 sous caution pour 1 million de dollars et intègre alors l’infâme label Death Row. Tupac enregistre alors des dizaines de titres, tous aussi puissants les uns que les autres, dont California Love, Ambition az a Ridda, 2 of Amerika Most Wanted (feat. Snoop Dogg), qui feront de lui le rappeur le plus respecté de tous les temps.

Tupac est assassiné en septembre 1996, à Las Vegas, à la sortie d’un match de Mike Tyson.