Du binôme pêchu Will Smith/Martin Lawrence des années 90, il ne reste qu’une très légère et soporifique équipe de flics en permanente auto dérision errant dans les rues de Miami. Et des courses poursuites dans la chaude cité latino-américaine, il nous reste un goût amer de déjà vu médiocrement réchauffé. La non moins déroutante boucle généalogique du duo Bilall Fallah et Adil El Arbi, les producteurs de ce nouveau volet – entre l’inspecteur Mike Lowrey (Will Smith) et son rival gangster de fils -, ne fera que plomber davantage cette triste tentative de comme back. On ère pendant plus de quelques très lourdes 120 minutes entre scènes d’action invraisemblables et ésotérisme primaire où Paola Nuñez incarne la fausse witch de service. Les quelques échanges clownesques entre les vieux bad boys n’arrivant pas à nous faire oublier la pauvreté du scénario, on demandera sans hésiter une immédiate mise à la retraite…